Comment bien choisir entre les logiciels PIM et MDM ?

Logiciels PIM et MDM

Force est de constater l’omniprésence actuelle des données dans toutes les stratégies d’entreprises et le besoin d’avoir des solutions de type MDM ou PIM pour en tirer profit. La bonne information à la bonne personne au moment le plus favorable est, en effet, l’objectif de toute firme qui se respecte. Mais que choisir entre les logiciels PIM et MDM ?

L’urgence d’arrêter l’anarchisme dans l’administration des données !

Alors qu’il ne se passe pas un jour sans que vous n’entendiez parler de « Data-Driven Marketing » ou de « BigData », vous aurez pu croire que le contrôle des informations serait pleinement assimilé dans les diagrammes des DSI, et ce, en totale synergie avec les nécessités des directions métiers. Quoi qu’il en soit, vous constatez tous les jours que la réalité est loin d’être représentative et que l’adoption d’une politique forte de gouvernance des données est urgente. De plus, les firmes se heurtent fréquemment à une dissimilitude des points de vue entre métiers et IT. La DSI aborde la donnée sous l’angle de sa sécurité, de la gestion de sa disponibilité et de son stockage, alors que chaque direction métier l’aperçoit de façon exclusive sous l’angle de l’aide à la décision et des utilisations. Afin de résoudre tout cela, les logiciels PIM et MDM ont vu le jour. Mais lequel d’entre les logiciels pim et mdm choisir ?

Le PIM et ses atouts

Avant de choisir entre pim et mdm, il convient de savoir bien différencier les deux logiciels. PIM ou Product Information Management est un outil de gestion qui permet de concentrer les informations produits. La vulagrisation des canaux de vente complique l’administration de l’information produit. Grâce à ce module, il est possible de stocker les informations à un endroit. Ayant vu le jour depuis déjà plus de 10 ans aux Etats-Unis et plus récemment en Europe, le PIM continue de faire ses preuves et prouve qu’il devrait être intégré à toute méthode omni-canal par les sociétés désirant optimiser leur expérience client.

En vue de marquer les esprits des clients toujours plus fugaces et les fidéliser, l’apport de nouveaux produits dans votre catalogue produits est un véritable enjeu, notamment dans l’univers du retail. La vulgarisation du Product Data et des références est une réalité à laquelle les équipes achats et marketing doivent s’adapter. Cet apport de nouveauté favorise les rotations de la provision avec des cycles de vie constamment plus brefs. En vue de s’ajuster à cette nouvelle réalité du trafic, il faut être très vif pour que l’information soit bien assimilée, à défaut de noyer clients et équipe. La complication des dispositifs et la vulgarisation des canaux de vente augmentent exponentiellement les difficultés à garder à jour une base de données.

Qu’en est-il du MDM ?

Le MDM ou Master Data Management est le processus grâce auquel une entreprise peut s’assurer qu’elle dispose de manière permanente d’une version unique des données à jour et exactes, nommées parfois « Golden records » « Single version of the truth ». Grâce à ces données « fiables », l’entreprise peut prendre des décisions plus efficientes. Paraissant simple, ce principe de base ne l’est pas autant. En effet, dans les environnements d’aujourd’hui qui sont continuellement confrontés à une injection de données, la gestion des informations de référence constitue des défis de taille de la société. En vue d’importer des informations venant de sources différentes et les transformer en une source fiable et homogène de données « validée », il faudra une combinaison entre les outils, le savoir-faire et souvent une coopération stratégique. Vos entrains numériques et l’explosion des technologies en rapport avec le cloud ont-ils placé au premier rang des difficultés des DSI l’administration des données ? L’essentiel des transactions étant imperceptible, les travaux de vérification, de tri et de suivi des données liées à ces transactions paraissent-ils infranchissables ? Ne paniquez pas ! La gestion MDM, si elle est bien appliquée, présente de nombreux avantages réels à votre firme. Le processus MDM en cloud donne la possibilité de générer une vue à 360° et en temps réel de chaque client. Le processus permet d’améliorer votre service client, d’accélérer vos livraisons et de réduire le coût total de vos exploitations, entre autres.

Que donc choisir entre PIM et MDM ?

Toute société doit aujourd’hui pouvoir communiquer, diffuser et mettre un produit sur le marché le plus rapidement possible en vue d’être réactive face à ses rivales. La clé de la réussite réside donc dans la possession de d’informations produits exactes. C’est l’un des fondements d’un projet PIM. Le MDM donne la possibilité de bien gérer les données de référence. Par contre, grâce au PIM, l’administration des informations complexes et contextualisées aux divers canaux de vente et de communication à partir des informations maîtresses est facilitée. Ces informations vont être complétées et personnalisées en fonction de la cible, du projet et du canal, afin d’émettre les informations produit attendues. En conclusion, pour mieux comprendre la différence entre pim et mdm, le MDM assure la gestion des informations produits. Le PIM, quant à lui, gère ces dernières dans un contexte de diffusion (fiches produits caractérisées, catalogue, e-commerce…) et d’usage.

Solutions crm de gestion d’entreprise
Comment s’organiser pour faire le ménage ?